Haut

 

Les cadrans solaires du village
de Coaraze (06)

 

Située dans la vallée du Paillon de Contes, au nord de Nice, Coaraze possède quelques cadrans solaires d'un intérêt artistique non négligeable.
Tout commence au début des années 1960, lorsque le maire de Coaraze, Paul Mari d'Antoine, se passionne pour les cadrans solaires. Il décide d'organiser un salon sur les cadrans et surtout il est l'ami de Jean Cocteau et du céramiste de Vallauris Gilbert Valentin. Ils décident de réaliser 12 cadrans solaires qui seraient des oeuvres d'art.
En avril 1961, les 4 premiers cadrans sont placés sur la façade de la mairie, place du Portal, dont celui de Jean Cocteau intitulé
"Les lézards" (le lézard étant l'emblème des armoiries de Coaraze).
A côté,
"Les Tournesols" sont l'oeuvre de Gilbert Valentin. Mona Cristie, artiste peintre, réalise lui "La Chevauchée du Temps" avec son cheval blanc sur fond d'azur. Enfin, le quatrième cadran est l'oeuvre de Georges Douking, peintre et décorateur de théâtre, et est intitulé "Les Animaux Fabuleux" avec ses buffles et léopards.
A la même époque, au centre du village, prés de l'église baroque du XIV°siècle Saint-Jean Baptiste, sur la place Félix Giordan, sur le mur du "château", ont été apposés deux autres cadrans solaires. L'un réalisé par Henri Bernard Goetz, peintre graveur et illustrateur, et intutilé
"Le Python et sa couronne en vert et or". A côté, se trouve le cadran solaire de l'artiste sévillan, Ponce Fidelio, dit Angel Ponce de Léon, et intitulé "Blue Time".
Avec le changement de municipalité en 1971, le projet de Paul Mari d'Antoine qui devait comporter 12 cadrans, s'arrêta là avec ces 6 cadrans solaires.
Néanmoins, d'autres cadrans solaires sont visibles dans ce même village. En particulier, en dehors du centre ville de Coaraze, à côté de la chapelle Notre-Dame des Sept-Douleurs, dite la
Chapelle Bleue, et qui fut rénovée par Ponce de Léon, se trouve un cadran non identifié taillé dans la pierre et portant une citation de Saint-Exupéry.

 

 

"Les lézards" de Jean Cocteau. Les lézards sont en fer forgés et incrustés sur une céramique jaune-orangée.

 

 

Détail du style du cadran "Les lézards" de Jean Cocteau.

 

 

 

"Les  Tournesols" de Gilbert Valentin.

 

 

 

"La Chevauchée du Temps" de Mona Cristie.

 

 

"Les Animaux Fabuleux" de Georges Douking.

 

 

"Le Python et sa couronne en vert et or" (1961) de Henri Bernard Goetz. Oeuvre représentant la victoire d'Apollon sur Python, serpent fabuleux né de Gaïa.

 

 

"Blue Time" (1961) de Angel Ponce de Léon.
Céramiste : Gilbert Valentin

 

 

Chapelle Notre-Dame des Sept-Douleurs, dite la Chapelle Bleue, rénovée par Ponce de Léon.

 

 

Cadran vertical non identifié situé à côté de la Chapelle Bleue et portant la citation de Saint-Exupéry : "On ne voit bien qu'avec le coeur".

 

 

Cadran d'un particulier situé sur sa maison sur la D15 menant au village de Coaraze.

 

 

 

© Copyright et photos de Serge LAGIER - Vous êtes priés de contacter l'auteur de ce site pour toute exploitation de ses photos.

Dernière mise à jour : 14 août 2007


Bas